Qu'est-ce qu'un entrepreneur doit savoir sur les finances ? - ANQUOR Corporate Finance

    • Home
    • Blog
    • Qu’est-ce qu’un entrepreneur doit savoir sur les finances ?

Grands entrepreneurs ont créé leur entreprise grâce à leur capacité d’innovation, esprit entreprenant et énergie commerciale. Ces qualités sont nécessaires pour créer et développer une entreprise. Mais à un moment donné du cycle de vie de l’entreprise, la dimension financière entre en jeu et certains entrepreneurs ne connaissent pas le rôle stratégique de la finance dans l’entreprise.

La vision financière d’une entreprise se compose de trois éléments : la trésorerie, le risque et la valeur.

Cela ne semble pas trop difficile. Si nous voulons gérer l’entreprise avec une vision financière, nous devons penser en termes de trésorerie, de risque et de valeur.

La caisse (cash) est la principale composante du « raisonnement financier ». Les directeurs généraux, habituellement, sont plus concernés dans les ventes. Celles-ci, sont suivies des marges, qu’elles doivent être positives, et aux recouvrements, pour que ces marges deviennent cash. La caisse c´est la disponibilité pour acquérir plus de ressources et continuer de croître ;

Par conséquent, nous avons une première relation très intéressante que nous montrons ci-dessous :

Ventes ==> Marges ==> Cash (résultat net + amortissements)

Selon la technique comptable, la trésorerie générée par une entreprise équivaut aux bénéfices du compte de résultat plus les amortissements. Mais cette définition est trop théorique puisque cette caisse « comptable » peut être « conservée » dans les débiteurs, les stocks ou les paiements sur les dettes contractées antérieurement, et par conséquent pas disponible pour de nouveaux investissements. Donc, le concept de trésorerie disponible est celui indiqué dans le tableau ci-joint :

Cash – besoin financière de roulement – investissements en équipements nécessaires pour le fonctionnement de l´entreprise – paiements de la dette financière = cash-flow disponible.

Le deuxième élément important de la gestion du financement des entreprises est le risque. Nous pouvons définir le risque comme « l’incertitude que le résultat attendu se produira ». Par conséquent, si nous appliquons ce concept à celui de génération de trésorerie, étant donné que la trésorerie est le résultat final de toutes les opérations effectuées, nous pouvons conclure que le risque de l’entreprise est lié à l’incertitude de la trésorerie prévue générée. Pour une entreprise consolidée sur un marché stable, la probabilité que la trésorerie attendue ne soit pas générée est plus faible que, par exemple, pour une start-up technologique qui développe un nouveau produit et qui n’a encore pratiquement pas de clients. Par conséquent, la deuxième entreprise présente un risque plus élevé que la première.

Il est important d’introduire ici un axiome qui est fondamental dans le monde de la finance : le binôme risque-rendement : plus le risque commercial est élevé, plus les investisseurs exigeront de rendement. Par conséquent, tant pour lever de nouveaux capitaux comme pour contracter des prêts et des crédits, le risque perçu par le marché par rapport à l’entreprise déterminera s’il existe ou non une possibilité de capter les ressources dont elle a besoin pour croître et, bien sûr, son coût.

Le troisième élément est la valeur. Combien vaut une entreprise ? D’un point de vue strictement financier, la manière orthodoxe de calculer la valeur d’une entreprise consiste à actualiser les flux de trésorerie attendus. Une entreprise aura plus de valeur si les prévisions de trésorerie futures sont élevées et si le risque perçu est faible. Des prévisions de trésorerie élevées et sûres confèrent à une entreprise une valeur élevée. La perception du risque se matérialise dans le taux d’actualisation appliquées aux flux, une perception de risque faible sera actualisée à un taux inférieur à une perception d’irrigation plus élevée. De cette façon, tous les éléments fondamentaux de la gestion financière, de la trésorerie, des risques et de la valeur sont combinés.

Enfin, le directeur ou le propriétaire d’une entreprise doit constamment poser les bonnes questions pour gérer ses finances et maintenir la réponse à jour. Ces questions sont :

Cash. Combien d’argent générons-nous de manière récurrente et combien prévoyons-nous de générer au cours des 5 prochaines années ?

Risque. Quelle est la perception, sur le marché, du risque de mon entreprise ?

Valeur. Combien vaut mon entreprise ?

Naming and corporate identity by Little Buddha